Comment choisir un bon camembert ?

La saison du camembert démarre au mieux de sa forme entre le milieu du printemps et le début de l’automne.

Bien évidemment, il ne s’agit pas du camembert industriel que vous trouvez dans les supermarchés, qui est fabriqué avec du lait pasteurisé venu de n’importe où, des micro-organisme sélectionnés pour lui donner partout le même goût et pour qu’il puisse voyager.
Le vrai camembert, le seul, le bon, c’est le Camembert de Normandie AOC qui est fabriqué avec du lait cru. C’est le premier critère !
La croûte de ce camembert est blanche et fleurie, avec des moisissures superficielles qui donnent un feutrage blanc. Il peut y avoir aussi quelques taches jaune/orange. Les bords sont légèrement jaunes.

L’odeur doit être fine et délicate. Si le camembert a des relents d’ammoniac, c’est qu’il est trop fait.

Le cœur du camembert doit être moelleux : on s’en rend compte en insérant délicatement un doigt au centre.

La couleur de la pâte du camembert évolue entre l’ivoire et le jaune clair. Elle n’est jamais blanche. Sa texture est crémeuse mais pas trop coulante.

Un camembert se conserve dans le bas du réfrigérateur, à une température entre 4 et 6°C mais vous devez le sortir 1 heure avant de le servir pour lui laisser le temps de se remettre en température.